Ragdoll : une boule de poils qui fait un bon compagnon

Originaire des États-Unis, le Ragdoll est un chat très apprécié pour son calme et sa douceur. C’est d’ailleurs l’une des raisons qui justifient son nom qui signifie « poupée de chiffon en français. Presque au même titre que le meilleur ami de l’homme (le chien), beaucoup le considèrent comme l’animal de compagnie idéal. Historique, traits physiques, caractère ou mode de vie, découvrez l’essentiel à propos du Ragdoll dans cet article. Focus !

Lire la suite de à proposRagdoll : une boule de poils qui fait un bon compagnon

L’essentiel à savoir sur le chat bleu russe

Le chat est un ami de compagnie très privilégié. Il en existe plusieurs sur le marché et la différence se remarque en fonction de la race, du sexe, du pays de provenance et aussi des caractéristiques propres à chacun d’eux. L’idée d’avoir un chat de compagnie vous tente bien. Reste à trouver le chat qu’il vous faut dans votre appartement. Vous avez entendu parler du chat bleu russe ou un de vos amis en possède chez lui. Vous souhaitez l’avoir aussi mais vous manquez d’informations supplémentaires pour vous décider. Cet article se propose de vous apporter toutes les informations possibles pouvant vous aider à adopter chez vous le chat bleu russe.

Lire la suite de à proposL’essentiel à savoir sur le chat bleu russe

Quelle utilité d’une maison pour chat ?

Le chat est un magnifique animal de compagnie. De par sa douceur, son charme et son côté fun, plusieurs ménages n’hésitent pas à l’adopter et à faire de lui le petit chéri de la famille. Ainsi, pour qu’il puisse se retrouver réellement à cette place, il faudrait le mettre dans un certain nombre de conditions. L’habitat est l’une de ces conditions qui lui permettront de se sentir dans son monde. Cependant, pour qu’un logement convienne parfaitement à un chat, il faudra que celui-ci remplisse un certain nombre de critères.

Le présent article traite de l’abri d’un chat, des critères à suivre pour s’en procurer un meilleur.

Comment traiter les tiques et les puces du chien et du chat ?

Les animaux de compagnie tels que les chats et les chiens, entretiennent un lien très fusionnel avec leurs maîtres, qui d’ailleurs ne manquent aucune occasion de les enlacer ou de les caresser. Mais, le plus souvent, ces boules de poils que nous adorons, se font attaquer par les tiques et les puces, qui sont de petits parasites qui s’accrochent à la peau de l’animal pour se nourrir de son sang. Même s’ils ne constituent pas de réel danger pour la santé des humains, les tiques et les puces peuvent être une menace pour la santé et le bien-être de votre animal. Il est donc important de savoir comment traiter votre chien ou votre chat, s’ils se font attaquer par ses parasites.

Lire la suite de à proposComment traiter les tiques et les puces du chien et du chat ?

Chatière électronique : comment bien choisir ?

Le chat est un félin domestique. Il sommeille en lui le désir naturel de tout animal de faire des allers-retours, de se promener… bref, d’être libre de ses mouvements. Il ne restera donc pas à la maison toute la journée. Il sortira de temps à autre. Mais alliez-vous devenir son portier pour lui ouvrir la porte à tout moment ? Sûrement pas. C’est là que la chatière devient un objet indispensable. Il en existe de différents types et de diverses qualités sur le marché. Mais comment bien choisir ? On vous en parle dans cet article.

Que savoir de la chatière ?

Une chatière est une ouverture à installer sur la porte ou ailleurs pour pouvoir laisser passer le chat. Il permet de laisser une certaine indépendance au félin mais aussi de contrôler ses entrées et sorties. Il existe différentes chatières sur le marché : chatière manuelle comme la chatière Castorama, chatière magnétique, chatière électronique, chatière à puce…

De toutes, la chatière à puce est la plus pratique et sophistiquée. Elle fonctionne comme la chatière magnétique mais à une différence. Au lieu de reconnaître le chat par le médaillon placé sur son collier, la chatière reconnaît le chat à l’aide de la micro-puce que le vétérinaire implante sous sa peau. L’orque le chat s’approche de la chatière, elle le détecte et s’ouvre automatiquement.

Les critères pour choisir sa chatière électronique

Pour le choix de sa chatière électronique, plusieurs critères sont à prendre en considération.

  • La taille de l’animal

Avant tout, il est important de connaitre la mensuration de son animal domestique. C’est en fonction de cela que l’on pourrait choisir la chatière adaptée pour éviter que minou se coince dans l’appareil. La compatibilité entre puce et chat est souvent indiquée en fonction du poids de ce dernier. Pour un chat de 7 kg par exemple, vous pouvez opter pour une chatière de taille S, 20 x 20 cm d’ouverture; pour un chat de 18 kg, optez pour une chatière de taille M, 30 x 30 cm d’ouverture. La compatibilité de certaines chatières est indiquée en fonction du gabarit. Il faut alors mesurer la largeur des moustaches de votre animal. Les moustaches permettent de connaitre le gabarit du chat.

  • Le bruit de l’appareil

Le bruit est aussi un critère considérable mais souvent négligé de tous. L’animal pourrait être effarouché par le bruit de claquage de l’appareil fait avec du plexiglas. Alors, le propriétaire au sommeil léger ne manquerait pas d’être réveillé. Il faudra donc faire attention au matériau. Certains appareils sont fabriqués avec des matériaux travaillés à cet effet. Soit c’est un plastique mou qui a été employé pour servir de battant, soit c’est le feutrine pour adoucir le bruit quand la chatière se ferme.

  • Le fonctionnement

C’est important d’acheter une chatière à 2 ou 4 ouvertures. Vous pourriez alors contrôler la sortie et l’entrée de votre minou. Vérifiez aussi si l’appareil est capable d’enregistrer plusieurs chats et utilise la puce d’identification. Vous saurez alors quel chat entre chez vous ou non. La chatière doit être commode et fonctionnel.

La chatière sureflap, l’idéale

Si vous voulez un conseil, optez pour Sureflap. C’est une chatière électronique à puce résistante, fonctionnelle et efficace. Il capte la puce RFID du chat et s’ouvre automatiquement. Elle enregistre jusqu’à 32 chats. Elle utilise 4 piles de type AA dont l’autonomie est de 12 mois. Le rapport qualité/prix est excellent. La porte d’ouverture a une dimension de 14,2 cm x 12 cm et sa mise en place est simple.

Chat sibérien : Que faut-il savoir avant d’en adopter un ?

Impossible de résister à ses mignonnes boules de poils. Avez-vous envie d’adopter un gros chat de race ? Le chat sibérien semble être le choix idéal. Voici ce qu’il faut savoir sur ce charmant animal de compagnie avant de l’adopter.

Le chat sibérien : qui est-il ?

Mastodonte à l’expression douce, le chat sibérien retrouve ses origines dans le climat glacial de Sibérie ; d’où son appellation. Il est le résultat du croisement entre les chats importés par les colons russes en Sibérie et les chats sauvages. Ces derniers étaient originaires du mont Oural et du plateau de Sibérie central. En Europe, c’est récemment que l’on a découvert cette race de gros chats. Le chat sibérien est un chat aux dimensions imposantes. Le mâle pèse entre 6 ou 7 kg (pouvant atteindre 12 kg). Les femelles pèsent entre 4 et 6 kg. La taille d’un chat sibérien adulte est comprise entre 22 et 25 cm.

Quant à sa tête, la partie supérieure est plate avec des joues peu proéminentes. Le cou est musclé et puissant ; ses, oreilles moyennement grandes. Ses yeux sont grands et presque ronds. Les pattes sont grosses et très vigoureuses. Une fois tendues, les pattes postérieures sont légèrement plus longues que les antérieures. Loin du gros chat de race rustique des montagnes, le chat Sibérien est une douce boule de poils. Très sociable, il s’entend avec tout le monde (chats, chiens, enfants…). Démonstratif et communicatif, il est exclusif avec son maître et un peu collant sur les bords. Il est très vif et intelligent. Donc ne vous étonnez pas de le voir jouer à la sonnette dès son plus âge !

Le chaton sibérien

Si vous voulez adopter un chat sibérien, vous devez vous assurer que votre futur chaton provient d’un élevage professionnel. En effet, les éleveurs professionnels font régulièrement des visites chez le vétérinaire. Ainsi, les animaux sont soumis à des tests sur les maladies génétiques. Le chaton sibérien devra passer au minimum 12 semaines aux côtés de sa mère et de ses frères et sœurs. Une vie commune lui permet de suivre un apprentissage afin de pouvoir profiter d’une longue vie en pleine santé.

L’entretien du chaton sibérien

Le chaton sibérien demande du temps et beaucoup d’attention. Une stérilisation précoce limite la tendance au marquage (urine, griffage), aux bagarres et aux fugues. Cela augmente  aussi l’espérance de vie. Vous devez également penser à mettre à sa disposition le matériel indispensable à son bien-être et aussi au vôtre. Il s’agit:

  • du bac à litière à installer dès l’arrivée, dans un lieu adapté
  • de la cage ou le panier de transport
  • des gamelles
  • de la nourriture adaptée
  • d’un arbre à chat
  • d’un panier de couchage confortable où le chaton sera en sécurité
  • d’un griffoir
  • d’un peigne ou d’une brosse
  • de l’herbe à chat, etc.

Le chaton devra être vermifugé tous les mois jusqu’à ses 6 mois, puis à chaque changement de saison. Il vous faut veiller aussi aux puces. Pour ce faire, utilisez les colliers, les shampooings, les poudres. Faites attention aux pipettes : n’utilisez pas celles à base de perméthrine pour chiens. Sinon, une grave intoxication pourrait s’ensuivre. Enfin, le toilettage de la robe du chat sibérien ne demande pas beaucoup de temps.

Eh voilà, vous savez désormais l’essentiel pour adopter un chat sibérien.